Le péril sécheresse

Le péril sécheresse
La une de la Voix du Nord du 19 février 2023.

La sécheresse en plein hiver était au cœur des discussions et à la Une des journaux en février 2023. L'hiver, particulièrement sec, aura été marqué par une période record de 32 jours sans pluie entre le 21 janvier et le 21 février. Depuis, si la moitié nord connaît des épisodes pluvieux bien plus importants, voire catastrophiques, l'eau manque sur le pourtour méditerranéen. Et on ne parle même pas de la situation que connaissent nos voisins espagnols.

⏩ Le point sur la situation hydrologique en France

Le mois de février 2023 sera finalement classé comme le quatrième mois de février le plus sec depuis 1959. Au 13 mars 2023, quatorze départements étaient en vigilance ou en alerte.

Depuis le milieu du mois de juin, la situation hydrique des sols s’améliore, mais en surface seulement, selon les dernières données de l’observatoire européen de la sécheresse (EDO), organisme européen de surveillance du phénomène. La sécheresse des sols est descendue début janvier à son plus bas niveau depuis début 2022. Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) indique d'ailleurs le mercredi 17 janvier 2024 dans son dernier bulletin que l'état des nappes phréatiques en France métropolitaine est « très satisfaisant ». 56 % d'entre elles se situent « au-dessus des normales mensuelles en décembre ». Finalement, grâce à des pluies en octobre et novembre, la situation est également nettement plus favorable que l’année précédente : en décembre 2022, 72 % des niveaux étaient situés sous les normales.

La situation reste par contre tendu autour de la Méditerranée. Dans son bulletin national de situation hydrologique, l'Agence de l'eau indique qu'au 17 janvier 2024 trois départements ont mis en œuvre des mesures de crise et six départements sont concernés par des restrictions des usages de l’eau au-delà de la vigilance. À titre de comparaison en 2023 sur cette même période, 12 départements avaient mis en œuvre des mesures de restrictions des usages de l’eau.

🧰 Comment mieux suivre les questions de sécheresse ?

Pour tout comprendre des impacts sur l'agriculture, vous pouvez suivre Serge Zaka. L’agro-climatologue et cow-boy chasseur d’orages alerte sur l’impact du réchauffement climatique sur les cultures tout en restant un optimiste. Il a investi de nombreux réseaux, comme LinkedIn, pour démultiplier l'impact de ces publications.

Pour savoir combien d'événements climatiques extrêmes sont imputables au changement climatique d’origine anthropique, et non à la variabilité naturelle du climat, un consortium de scientifiques a développé ClimaMeter, un nouvel outil d’analyse alliant la puissance de l’intelligence artificielle aux données sur le climat passé (1979-2000) et présent (2001-2022).

On vous recommande également la série d'articles Les guerres de l'eau du média Les Jours. Déjà 13 épisodes publiés depuis mars 2023 sur la sécheresse et ses conséquences.

Les guerres de l’eau
Changement climatique oblige, les sécheresses comme celles de l’été 2022 ou de l’hiver 2023 vont se multiplier. Les nappes phréatiques tirent la langue et les conflits d’usages éclatent partout, entre agriculteurs, industriels, golfeurs, nageurs, opérateurs de centrales nucléaires, animaux, botanistes, élus, loueurs de kayaks, végétaux, pêcheurs… « Les Jours » sont chaud bouillants.

Timothée Vinchon

Timothée Vinchon

Rédacteur et cofondateur de Rembobine - Journaliste indépendant - Formateur en éducation populaire aux médias
Marseille