Sécheresse, grand remplacement et cri de mouette ... C'était il y a un an !

Sécheresse, grand remplacement et cri de mouette ... C'était il y a un an !

Bonjour à toutes et à tous,

Cette semaine, on porte notre focus sur un événement surprenant en plein hiver. En effet, en février dernier, le pays a connu une sécheresse particulièrement importante. On s'en rend compte à force de revenir sur l'actualité, le dérèglement climatique revient tout le temps. Pour le coup, à l'inverse d'autres sujets, il nous semble important de le remettre sur la table le plus souvent possible.

Du côté du média, nous avons quelques petites choses à vous annoncer. D'abord Rembobine est officiellement un média associatif ! Si le statut nous sert dans un premier lieu à organiser l'équipe, nous ne tarderons pas à faire appel à vous pour nous aider à lutter contre l'obsolescence de l'information. Enfin, l'un de nos cofondateurs est passé dans l'émission de Melchior Gourmand Je pense donc j'agis. L'occasion de revenir sur l'indépendance des médias, le rythme de l'info, les propositions des États généraux de la presse indépendante, mais aussi les pistes pour rétablir la confiance entre citoyens et journalistes !

🙋
C'est quoi Rembobine ?
Toutes les deux semaines, on revient sur les Unes de l'actualité d'il y a un an. On rappelle la déclaration qui a enflammé les plateaux télé, le marronnier que l'on voit trop souvent, et aussi ces sujet-surprises que l'on n'attendait pas. On se questionne sur nos obsessions du moment et comment elles ont évolué depuis.

La semaine suivante, Rembobine mesure l'impact d'une enquête sur la société. L'objectif : comprendre pourquoi elle a émergé, se questionner sur ce qu'il s'est passé depuis, et pourquoi pas la remettre au cœur du débat. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site !

🤯 Vu et revu : ce qui était à la Une l'année dernière

Encore et toujours, l'info qu'on voit partout

On commence ce mardi avec les actualités qui trustaient le devant de la scène l'année dernière. À tort ou à raison, on en parlait énormément. Vous en rappelez-vous ?

🤒 Malade — Mêmes maux, mêmes problèmes. Partout en Europe, les professionnels de santé dénoncent la détérioration de leur conditions de travail. Et il y a encore quelques semaines, quelques jours avant Noël, le Collectif inter-hôpitaux (CIH), qui défend l'hôpital public français, alertait Emmanuel Macron et son gouvernement sur l'état du système de santé : "Le déni est irresponsable et l'inaction est coupable." 

🚜 Bonnets rouges — L'année dernière déjà, des milliers d'agriculteurs avaient convergé vers Paris et les grands villes pour manifester contre les « contraintes » pesant sur leur secteur. Un an plus tard, après une mobilisation massive avec blocages des autoroutes, les agriculteurs ont fait plier le gouvernement, avec notamment un assouplissement des réglementations environnementales. Le média Vert s'est demandé si la bio n'est pas la grande perdante du moment.

🚗 Palmade — Sous l’emprise de la drogue, l'humoriste percute sur une route départementale de Seine-et-Marne un véhicule venant en sens inverse. S'en est suivi un emballement médiatique dingue, qu'Arrêt sur Images a décrypté tout au long de l'année. 20 Minutes vous explique pour sa part où en est l'affaire.

🌟 Le choix de la rédaction : Le péril sécheresse

Le sujet qu'il fallait suivre

La sécheresse en plein hiver était au cœur des discussions et à la Une des journaux en février dernier. Depuis, si la moitié nord connaît des épisodes pluvieux bien plus importants, voire catastrophiques, l'eau manque sur le pourtour méditerranéen. On ne parle même pas de la situation que connaissent nos voisins espagnols.

🧰 Vous souhaitez approfondir le sujet ? Découvrir des ressources pour rester informer ?

Rendez-vous sur le site de Rembobine pour accéder à notre article dédié à la sécheresse hivernale de l'année dernière en France

Situation hydrologique en France : le péril sécheresse
La sécheresse en plein hiver était au cœur des discussions et à la Une des journaux en février 2023. Quelle est la situation hydrologique en France depuis ?

🤌 Le moulin à paroles

Une déclaration qui a pris beaucoup de place dans l'espace médiatique

⏮️
Le président tunisien, Kaïs Saïed, a semé l’émoi, dans son pays et à l’étranger, en laissant entendre, mardi 21 février 2023, que la venue de migrants subsahariens relèverait d’un complot visant à affaiblir l’identité arabo-islamique en Tunisie.

Et après ⏩

Les organisations de la société civile ainsi que l’Union Africaine ont très rapidement et fermement dénoncé ce “discours haineux à caractère raciste, susceptible de nuire aux personnes”. Cette déclaration souscrit à la théorie conspirationniste du « grand remplacement » du militant français d'extrême-droite identitaire Renaud Camus. Elle prédit une supposée substitution inexorable d’une population européenne par une population immigrée. Pour Kaïs Saïed, il s’agirait alors du remplacement d’une population arabe par une population noire.

C'est devenu une habitude depuis qu'il a instauré l'état d'exception le 25 juillet 2021. Le président tunisien détricote les acquis de la révolution sur fond de rhétorique complotiste et de haine. Voix critiques muselées, arrestations arbitraires, ingérence dans la justice... le média Inkyfada a fait le point sur cette chute libre. Le média Nawaat a "fact-checké" les contre-vérités du président à propos de la présence de subsahariens dans le pays.

Ces déclarations au sommet de l’État donnent le feu vert aux discriminations raciales envers les Subsaharien·nes. Haïfa Mzalouat, Matteo Trabelsi et Rihem Neffar ont documenté l'effroyable quotidien des migrant·es subsaharien·nes à Sfax après ces déclarations.

🦶 Les pas de côté : ces actus que l'on n'attendait pas

Nos médias ont de l'imagination

Pour finir plus joyeusement, on vous propose de découvrir quelques Unes qui nous ont surpris.

🗓️ Travailler moins — En parallèle des débats sur les retraites, plusieurs médias se penchent sur la supposée révolution de la semaine de 4 jours. Est-ce une révolution managériale ou une fausse bonne idée ? Le 30 janvier de cette année, Gabriel Attal demande aux ministères de l'expérimenter.

🦚 La plume et la fiente — Mi-février 2023, la ville de Troyes est épinglée par une association sur la stérilisation des pigeons qui prolifèrent dans le centre-ville. Cela ne semble pas s'améliorer depuis. On apprenait dans l'Est Éclair du 8 août dernier qu'un Troyen ulcéré par leur présence s’était mis à leur tirer dessus.

🍾 À jamais les premiers — Oiseaux toujours : l'année dernière, le championnat du monde du cri de la mouette (CMCM), moment-phare du carnaval de Dunkerque, fêtait ses 10 ans. Lulu, alias Captain Moumou, un jeune Aulnésien de 18 ans, a raflé la mise. Et si cette année, c'était vous ?

🙏
Vous êtes 1292 abonné·es à Rembobine ! Merci de votre fidélité et bienvenue aux nouveaux et nouvelles !
Rembobine est un jeune projet indépendant. Il ne vit que grâce à vos partages et vos retours. Né d'ateliers d'éducation aux médias où l'on disait « les journalistes en font des caisses sur un sujet, et la semaine d'après, on en parle plus », il tente de montrer que le journalisme peut avoir de l'impact sur la société. N'hésitez pas à partager ce mail à vos ami·es, vous êtes les meilleur·es ambassadeur·rices 💌

Timothée Vinchon

Timothée Vinchon

Rédacteur et cofondateur de Rembobine - Journaliste indépendant - Formateur en éducation populaire aux médias
Marseille