🐷Au cœur de l'industrie porcine en Bretagne #27

🐷Au cœur de l'industrie porcine en Bretagne #27


Salut les Rembobineur·euses ! Ces dernière semaines, l'actualité a été particulièrement chargée. Alors nous, comme à notre habitude, on vous propose d'appuyer sur pause, le temps de souffler un peu et de prendre du recul.

Cette fois, on vous emmène en Bretagne où Splann !, un média associatif unique en son genre, a enquêté sur les dérives de l'industrie du porc et ses conséquences environnementales désastreuses. Une enquête à (re)lire d'urgence à l'heure où, en guise de réponse à la colère du monde paysan, le gouvernement n'a rien trouvé de mieux à faire que de déclarer la guerre à l'« écologie punitive » et de mettre en pause le plan Ecophyto, qui visait à réduire le recours aux pesticides.

🙏
Vous êtes 1275 abonné·es à Rembobine ! Merci de votre fidélité et bienvenue aux nouveaux et nouvelles !
Rembobine est un jeune projet indépendant. Il ne vit que grâce à vos partages et vos retours. Né d'ateliers d'éducation aux médias où l'on disait « les journalistes en font des caisses sur un sujet, et la semaine d'après, on en parle plus », il tente de montrer que le journalisme peut avoir de l'impact sur la société. N'hésitez pas à partager ce mail à vos ami·es, vous êtes les meilleur·es ambassadeur·drices 💌

Une industrie aux conséquences environnementales désastreuses


Les chiffres sont titanesques : en France, près de la moitié des cochons élevés de façon industrielle le sont dans le Finistère, en Bretagne. Dans ce contexte, Splann !, un média d'enquêtes indépendant basé en Bretagne, a enquêté sur le fonctionnement de cette industrie « hors sol ».

Publiée en plusieurs volets à compter de l'été 2022, l'enquête « Les travers du porc », écrite par les journalistes et co-fondateurs de Splann ! Inès Léraud, Kristen Falc'hon et Sylvain Ernault, ainsi que par la journaliste indépendante Floriane Louison, s'est d'abord penchée sur le cas emblématique de la méga-porcherie d'Avel Vor, dans la commune de Landunvez.

Les travers du porc
En France, près de la moitié des cochons élevés de façon industrielle le sont dans le Finistère. Splann ! a enquêté sur les champions de cette industrie hors-sol.

Les trois volets de l'enquête "Les travers du porc" sont en accès libre sur le site de Splann!.

Grâce à un méticuleux travail d'investigation, on découvre notamment la façon dont l'entreprise a réussi à faire passer son cheptel de 8 965 à 12 090 animaux pour atteindre la production de près de 27 000 porcs charcutiers par an, et ce alors même que son extension avait été retoquée à deux reprises par la justice administrative en raison de son impact sur l'environnement.

Le dernier volet de la série, publié en juin 2023, se concentre ensuite sur la commune de Plouvorn. Située à quelques dizaines de kilomètres de Landunvez, on y compte à peine 3 000 habitants pour pas moins de 80 000 porcs... Avec sa concentration record de méga-porcheries, la commune est devenue la plus émettrice d’ammoniac en Bretagne.

💡
Splann ! est une ONG qui produit des enquêtes d'utilité publique en Bretagne, en français et breton. Elles sont publiées gratuitement sur le site splann.org et en accès libre sur des médias partenaires pour multiplier leur impact. Vos dons garantissent leur indépendance.

💥 En quête d'impact

Un an après la publication de l'enquête de Splann !, les médias s'en sont-ils fait le relais ? Des mesures ont-elles été prises pour encadrer l'impact environnemental des méga-porcheries en Bretagne ? Citoyens et associations de préservation de l'environnement se sont-ils mobilisés ?

Rembobine vous propose de découvrir l'impact de l'enquête, d'après une méthodologie inspirée du média d'investigation Disclose et de son rapport d'impact. Rendez-vous sur le site pour comprendre ce qui peut être inclus dans ce tableau.

🏦
IMPACT INSTITUTIONNEL ✔️
- Le projet de méga-porcherie d'Avel Vor fait l'objet de clivages politiques. Le groupe brestois d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) a notamment apporté son soutien au collectif « Stoppons l'extension d'Avel Vor », contrairement au député Renaissance Didier Le Gac, comme le rapportait Le Télégramme en mars 2023.
📺
IMPACT MÉDIATIQUE ✔️
- Les différents volets de l'enquête ont fait l'objet de reprises par TF1, BFMTV et d'autres, et ont été publiés sur les sites des médias partenaires de Splann ! comme Mediapart.

- Antoine Chao, producteur de l'émission C'est bientôt demain sur France Inter, a par ailleurs réalisé une série radiophonique autour de l'extension de la méga-porcherie d'Avel Vor.

- Il a néanmoins été plus difficile pour les journalistes de Splann! d'être repris dans la presse locale. « Ils nous voient parfois à tort comme une forme de concurrence, même si individuellement, on a de très bons rapports avec certains journalistes », explique Kristen Falc'hon à ce propos.
📺
IMPACT JUDICIAIRE ✔️
- En janvier 2023, le pôle régional spécialisé sur les questions d'environnement, à Brest, a ouvert une enquête préliminaire sur la méga-porcherie d'Avel Vor. Cela fait suite au recours déposé en novembre 2022 devant le tribunal administratif par le collectif « Stoppons l'extension d’Avel Vor » contre l’arrêté préfectoral qui régularisait l'extension de la méga-porcherie.

- Fabrice Hamon, lanceur d’alerte contre les pollutions d’origine agricole à Landunvez, a déploré, jeudi 4 mai 2023, le déboulonnage d’une de ses roues de voiture. Dénonçant un acte « criminel », le président de l’association Beautifoul entend déposer plainte contre X.
📺
IMPACT PUBLIC ✔️
- La publication du premier volet de l'enquête sur la méga-porcherie d'Avel Vor a mené à la création du collectif « Stoppons l'extension d'Avel Vor ». Ce dernier est composé de riverains et de trois associations fondatrices : Eau et Rivières de Bretagne, Association pour l'environnement en Pays d'Iroise et Association pour la protection et la promotion de la Côte des Légendes. Greenpeace France les a également rejoints depuis février 2023.

- Associations et même étudiants se mobilisent pour vérifier les niveaux de pollution de la rivière à Landunvez.

- Citoyens et collectifs organisent régulièrement des manifestations pour mettre fin à l'expansion de l'agro-industrie en Bretagne. Une pétition, lancée par la coalition des RAFUs (Résistances aux fermes-usines) a déjà récoltée 10 220 signatures.

Les coulisses de l'enquête 🕵️‍♀️

Floriane Louison est journaliste indépendante. Kristen Falc'hon est l'un des co-fondateurs de Splann !. Ensemble, ils ont écrit le troisième volet de l'enquête sur l'industrie porcin en Bretagne : « À Plouvorn : 80 000 cochons, de l’ammoniac et des nitrates ». Ils reviennent pour Rembobine sur leur collaboration, les spécificités liées au fait d'enquêter pour un média local et la « loi du silence » à laquelle ils ont parfois dû faire face.

... Pour lire l'interview 👇

« La règle, c’est de ne rien dire aux journalistes »
Floriane Louison et Kristen Falc’hon ont écrit ensemble le troisième volet d’une enquête sur l’industrie porcine en Bretagne. Ils reviennent sur leur collaboration, les spécificités liées au fait d’enquêter pour un média local et la « loi du silence » à laquelle ils ont parfois dû faire face.

Comment mieux suivre le sujet ? 🧰

200 millions. C’est le nombre d’animaux qui peuvent être entassés dans les quelques 3010 fermes-usines sur notre territoire aujourd’hui. L’ONG Greenpeace a publié en mai une carte des fermes-usines en France. Selon ces données, 60 % des animaux d’élevage en France sont ainsi concentrées dans 3 % des exploitations agricoles. La région Grand Ouest est de loin la plus concernée par ces méga-fermes : près de 70 % des fermes-usines sont situées en Bretagne et dans les Pays de la Loire.

Pour celles et ceux qui s'intéressent à la Bretagne, baladez-vous sur le site de Splann !. Les enquêtes y sont passionnantes et en accès libre. Surtout, elles font écho à des problématiques nationales, des dérives de l'agro-industrie aux limites de la démocratie environnementale.

Toujours côté breton, vous pouvez difficilement passer à côté de la formidable enquête d'Inès Léraud, journaliste et co-fondatrice de Splann ! sur le phénomène des algues vertes, adaptée en BD pour La revue dessinée. Elle a également été adaptée au cinéma par Pierre Jolivet.

Et puis, un dernier pour la route : on vous conseille très vivement la lecture de l'enquête Silence dans les champs de Nicolas Legendre, qui a été couronné du prix Albert Londres. Une immersion dans l'agro-industrie bretonne fascinante, à mettre entre toutes les mains.

Voilà qui devrait vous faire tenir jusqu'à la semaine prochaine et le retour de Rembobine dans vos boîtes mails ! D'ici là, si vous aimez cette newsletter, n'hésitez pas à nous faire un retour par mail ou sur les réseaux sociaux. Sinon, transmettez-la à un•e ami•e et n'hésitez pas à en parler autour de vous ! C'est pour le moment le meilleur moyen de nous soutenir ! 💌

Cécile Massin

Cécile Massin

Rédactrice et cofondatrice de Rembobine - Journaliste indépendante
Paris